DSC05078Nouvelle découverte pour le groupe de projet tuteuré des GPN 2, sur leur site d'étude les feuilles des chênes  se couvrent de fraises ! Il s'agît d'un galle qui est l'oeuvre d'une petite guêpe, la Cynips des galles-cerises du chêne (Cynips quercusfolii).

Nom : Cynips des galles-cerises du chêne (Cynips quercusfolii).

Milieu : Sur les feuilles des chênes.

Aspect : Ressemblant à une fourmi volante, l'insecte n'a pas d'antennes coudées. La galle quant à elle ressemble à un fruit tombé au sol avant maturité.

Statut : Très abondante, on la rencontre partout en France. Parfois combattue par lutte chimique, elle ne semble pas impactée par l'activité humaine, le chêne étant l'arbre le plus abondant dans les forêts françaises (37% de l'ensemble des boisements français en métropole).

Particularité : Cette espèce de guêpe connaît un cycle un peu particulier. Chaque année émerge deux populations distinctes, une ayant une reproduction sexuée, l'autre se reproduisant par parthénogénése (reproduction sans partenaire). Les femelles sexuées pondent après accouplement leurs oeufs sur dans les feuilles de chênes. Les larves qui en sortent (moins de 2 mm) entre dans la limbe et s'y développent. Pour lutter et se protéger contre cette intrusion, l'arbre va développer des tissus surnuméraires. Les intrus vont s'y abriter et s'y nourrir. Au début de l'hiver, les individus se reproduisant par parthénogénése percent leur galle et en sortent. Ces femelles pondent au printemps un oeuf non fertilisé sur les bourgeons où se forment des galles chevelues. De là sortent des individus sexués qui à leur tour pondront et formeront des galles "cerises". Ces deux formes d'une même espèce ont pendant longtemps étaient distinguées sous deux noms différents.