C’est une semaine après notre dernière sortie que nous nous retrouvons au Grand Parc de Miribel Jonage. Cette fois ci au programme, l’observation des oiseaux d’eau avant de rejoindre la LPO pour procéder au comptage annuel des Laridae sur le Parc.

Cette fois c’est six courageux qui ont bravé non pas la neige mais la pluie (décidemment, le soleil et Miribel ne font pas bon ménage) pour observer nos amis à plumes. Une première moitié du groupe ayant participé à une sortie matinale sur l’Yzeron, c’est accueilli par leur récit que la deuxième moitié s’équipe et se prépare à rejoindre le Lac des Eaux bleues.

Nous arrivons rapidement sur la plage du lac. Les premières observations ne tardent pas avec en premier lieu un rassemblement hors norme de Foulques macroules. En effet, ce groupe gigantesque donne l’impression d’une marée noire à la surface de l’eau et s’étend de part et d’autre de l’ile des Peupliers. Nous estimons l’effectif à plus de 400 individus, mais nous apprendrons que notre encadrant de la LPO en a compté plus de 2000. Le dortoir des cormorans est toujours actif avec une cinquantaine d’individus repartis sur les différents arbres.

Nous longeons ce lac en direction du suivant espérant observer des Nettes rousses qui n’apprécient visiblement pas cette partie du parc. Les berges ne regorgent pas de vie cette semaine, la présence de deux pécheurs y est peut-être pour quelque chose. Nous observerons tout de même deux vols de Canards Colverts et de nombreux passages de Grands cormorans. Avant de quitter ce lac nous avons eu la chance de remarquer les mouvements de deux petits habitants des grèves, la Bergeronnette des ruisseaux et le Chevalier Guignette. Malgré leur petite taille, leur observation nous aura captivées pendant plusieurs minutes.

Nous arrivons enfin sur le Lac de la Bletta, où nous observons l’espèce recherchée, la Nette rousse. Le couple est accompagné d’un grand nombre de Fuligules milouins et d’encore plus de Foulques.

Malheureusement, il est déjà temps de faire demi-tour pour se rendre au rendez-vous avec M. Beliard de la LPO pour le comptage des Laridés. La pluie nous encouragera à se rendre à l’abri le plus rapidement possible, certains seront tout de même plus humides que d’autres.

Une fois arrivé, nous rencontrons Jean Michel Beliard, bénévole à la LPO qui met en place ce comptage des Laridés. Apres nous avoir expliqué le déroulement du dit comptage et le lieu de comptage, nous attendons les derniers arrivant, puis nous nous rendons sur place.Photo : Noémie Moresco

Le lieu de l’inventaire se situe au Grand Large sur la commune de Décines-Charpieu. Nous observons alors entre les petits voiliers de plaisance nos cibles durant cet exercice. En premier lieu, les Mouettes rieuses, un petit groupe est posé sur la surface devant nous. Nous avons la chance d’observer avec ces mouettes, la présence de quatre Goélands cendrés. Cette espèce hiverne dans la région mais elle est n’est pas des plus communes tout de même. C’est l’occasion de s’entrainer à la détermination de l’espèce et de la différencier avec la Mouette rieuse qui lui ressemble tout de même. Nous noterons aussi la présence de quatre Grèbes castagneux qui naviguent entre les voiliers.

Au final, seront comptés 2250 Mouettes rieuses, 4 Goélands cendrés et 4 Goéland leucophées pour les espèces nous intéressant particulièrement.