wood-mouse-3082871_1920

C’est une sortie un peu « hors-série » dont il sera question aujourd’hui. Il y a maintenant un mois, les deux et trois décembre 2017 précisément, la LPO et la FRAPNA organisaient conjointement un Week-end de formation à la reconnaissance des mammifères à l’occasion du nouvel Atlas. En effet, depuis maintenant quatre ans, la création d’un Atlas des mammifères de a région Rhône-Alpes est en cours d’écriture. Un Atlas est un ouvrage qui s’attelle à décrire la répartition selon un maillage précis de toutes les espèces d’un groupe choisis sur un territoire précis, dans ce cas, les Mammifères de la région Rhône-Alpes (dans les limites de l’ancienne région administrative).

Mais revenons à notre Week-End. Pourquoi ces deux associations à l’initiative du projet organisent-elles cette formation ? Pour le comprendre, il faut savoir que l’Atlas est rédigé à partir des données fournis par tous les naturalistes de la région qui transmettent leur données sur les sites internet « Biolovision » tels que Faune-Rhône.org ; Faune-Isere.org etc. Leur volonté est donc d’associer au maximum les naturalistes amateurs en les informant de l’avancé de l’ouvrage et en les formants à la recherche des espèces qui sont ciblées. C’est donc chaque année depuis 2014 que sont organisés ces week-ends, avec des thèmes spécifiques à chacun d’eux.

En 2017, et ce dans le but d’entamer la rédaction de l’Atlas courant 2018 et de pallier au manque de données chez certains groupes, la Formation avait pour thème « Les Micro-Mammifères ». En effet, comme nous avons pu nous en rendre compte lors d’un bref récapitulatif des données déjà acquise, ce groupe est sous prospecter dans une majorité des départements. Cette sous prospection étant la cause d’un manque de données.

Ce week-end sera donc divisé en plusieurs phases, en salle comme sur le terrain. Tous d’abord nous sommes accueillis dans le « Sanctuaire Saint-Joseph d’Allex » dans le département de la Drôme, une partie entière du bâtiment nous étant réservé. Le samedi matin est consacré à différentes conférence sur les mammifères de France et de Rhône-Alpes puis d’une initiation théorique aux traces et indices des petits et moyens carnivores, manquant eux aussi de données dans la région.

L’après-midi, le groupe est divisé en deux, une partie partira sur le terrains se former aux traces et indices laissées dans la neige par les mammifères, tandis que la seconde partie (dont nous faisons partie) restera en salle pour réaliser un atelier pelote de réjection d’Effraie des clochers (Tyto alba). Les pelotes de cette chouette nous permettent d’identifier les espèces de micromammifères présentes sur le territoire de la chouette.

Le soir, nous commencerons par poser des pièges INRA pour espérer capturer des individus et donc les identifier. Nous partirons ensuite à la recherche de la tant convoitée Effraie des clochers sur des parcours aux alentours du village. Nous réalisons cette prospection par utilisation de repasse pour déclencher le chant des individus alentours. Malheureusement, nous ne contacterons pas d’Effraie ce soir-là, mais nous aurons la chance d’observer deux Renard roux (Vulpes vulpes) et d’entendre les gémissements d’un Micro-Mammifères. Les pièges eux, ne capturerons aucuns individus, malgré le courage des participants qui se lèveront à trois heures et six heures du matin pour les relever.

Le lendemain, le groupe partis sur le terrain réalisera à son tour l’atelier pelote et nous, nous sommes partis sur le terrain observer les traces laissées sur la neige et ramasser les pièges photo posés la veille par le premier groupe. Nous observerons de nombreuses traces, mais les pièges eux, ne se déclencherons pas de la nuit.